VMY - Samedi 4 mai 2019

Villa Marguerite Yourcenar - Samedi 4 mai 2019

La deuxième nuit a également été agitée, sorte de chorégraphie pour lutter contre un oreiller qui a été limogé à la première heure ce matin, remplacé par un autre qui devrait mieux convenir au repos. Hasard des nuits sans sommeil, j'ai enfin terminé d'écrire le recueil Insomnies. Cette suite de textes en prose fait écho aux photographies de Romain Lamberet, il ne nous manque plus qu'un éditeur. 

Img20190504155200Après-midi touristique. Nous avions entrepris d'aller faire un tour en Belgique afin de prendre le télésiège qui relie le Mont Noir au Mont rouge. La météo indécise - grand soleil, vent, grand soleil, pluie, grand soleil, grêle, grand soleil - n'a pas permis aux propriétaires d'ouvrir au public. Les sièges pendaient dans le ciel, vintage et colorés, nous y retourneront un jour de vent calme. 

Img20190504160224Consolation en terrasse (soleil), puis en salle (pluie), puis en terrasse (soleil). Les boissons proposées sont multinationales (Coca & co.) ou belges comme le Cécémel, un lait chocolaté. Aller-retour par les bois, le long de la frontière franco-belge, derrière Geneviève Parot qui maîtrise la lecture des cartes et le sens de l'orientation. Un distributeur de sacs de pomme de terres au bout de la rue et un cimetière militaire au détour d'un chemin, pas de Brexit sous la pelouse et les fleurs, soldats anglais et français dorment ensemble désormais.

Img20190504154454 Img20190504152227

 

 

 

 

 

 

Le reve de martinImg20190504153315La bibliothèque de la villa est immense, frustration de ne pouvoir tout lire, envie de ne faire que ça un mois durant, impossible, il faut écrire. J'ai lu Le rêve de Martin de Françoise Henry ma colocataire, commencé Étude pour saint Dominique de Dominque Sampiero à propos de l'oeuvre d'Henri Matisse. M'attendent Carole Fives, Jean Echenoz, Simonetta Greggio, Marguerite Yourcenar, Carine Fernandez et Geneviève Parot mon autre colocataire.

Je n'ai pas parlé d'Annick, notre intendante, qui a rempli le frigidaire de victuailles afin que nous ne mourions pas de faim pendant le week-end. Ce soir lasagnes ! Demain un roman à écrire.

Résidence écriture poésie roman Villa Yourcenar