VMY - Jeudi 16 mai 2019

Villa Marguerite Yourcenar - Jeudi 16 mai 2019

Img20190512120452Visite d'élèves de deux classes de seconde (français-théâtre et espagnol) du Lycée Sophie Berthelot de Calais, nous nous sommes installés sur l'herbe du parc pour parler de littérature. La classe de Véronique Boutin avait préparé deux interventions autour de mes textes : une lecture musicale (clarinette, ukulélé et claquements de doigts) de l'intégralité de mon recueil Machine arrière et une suite de questions à propos de Mon citronnier

C'est la première fois qu'une enseignante incite ses élèves à lire l'intégralité de l'un de mes ouvrages, la première fois aussi qu'on leur donne librement accès à certains thèmes qui d'habitude leur sont censurés. J'ai eu le bonheur d'entendre mes propres mots - ceux que j'avais écrits pour des lèvres de leur âge - articulés par ces jeunes d'aujourd'hui en tous points semblables aux jeunes du livre quinze ou vingt ans plus tôt. 

Couv futurablack bt coquelicot okMusique, un jeune homme dit Étrange protocole / que celui / de prendre / rendez-vous / pour un premier baiser ; une jeune fille lit à sont tour Dans les vestiaires / je compare / mes seins / à ceux / de Sophie ; une autre ajoute Je vole / des cigarettes / Je fume / des cigarettes / Je fume / en cachette ; enfin À dix-huit ans / moins quelques jours / j'étais enceinte...

Discussion à bâtons rompus, un garçon pense que ce livre est étrange parce qu'il est intime et parle de moi sans filtre, une fille lui rétorque que ce livre parle d'eux, qu'il résume avec vérité tout ce qui leur arrive ou peut leur arriver, c'est aussi la première fois que je fais une rencontre où j'ai l'impression d'un vrai dialogue entre eux et moi. Ce n'est plus moi sur l'estrade à essayer de piquer leur curiosité, c'est nous tous ensemble dans l'herbe à papoter de choses et d'autres. 

Ravage barjavel1Il y a eu un moment de silence, on a cru que c'était fini et puis non, série de questions, l'une après l'autre, quel conseil pour écrire ? est-ce qu'il m'arrive d'avoir le syndrome de la page blanche ? comment j'ai fait pour obtenir une résidence d'écriture ? est-ce que j'arrive à écrire dans cette grande maison ? quel livre je leur conseille de lire (Ravage de Barjavel) ? est-ce que Mon citronnier a été écrit pour faire le deuil de mon père ? et ainsi de suite, sans l'aide de leur professeure. 

Une jeune fille m'a prise en aparté à la fin pour me remercier avec ces quelques mots Vous êtes inspirée et inspirante. Merci à eux tous de m'avoir montré des yeux pleins d'étincelles.

Résidence écriture poésie roman Villa Yourcenar